Créer un site internet

Yaourt à bord

On aime le yaourt pour son velouté sur la langue, les multiples utilisations que l'on peut en faire, pour la facilité avec laquelle on peut le préparer à bord avec un minimum d'équipement et pour ses qualités nutritionnelles voisines de celles du lait, les inconvénients en moins.

Le yaourt, mieux que le lait

Le yaourt est du lait fermenté par des bactéries. Ces dernières transforment le lactose du lait en acide lactique, bilan : le taux de lactose diminue, le milieu s'acidifie et les protéines du lait coagulent. Grâce à ces transformations, le yaourt est mieux supporté par ceux qui ont des problèmes pour digérer le lait (intolérance au lactose ou encore allergie aux protéines de lait).

Le yaourt est une excellente source de calcium, meilleure que le lait, car le milieu acide du yaourt améliore la biodisponibilité du calcium lors de la digestion, et à poids égal, le yaourt apporte plus de calcium (174 mg de Ca/100g de yaourt contre 120 mg/100g de lait de vache), il contient aussi du phosphore avec un excellent rapport calcium/phosphore.
Et si l'on s'intéresse à l'apport énergétique, il apporte trois fois moins de gras que le lait ( 1.2g de lipides/100g de yaourt contre 3.6g de lipides/100g de lait de vache entier), soit 200kJ/100g de yaourt non sucré contre 271kJ/100g de lait.

Multiples utilisations du yaourt

C'est selon les goûts et j'ai tout essayé : le bol de yaourt additionné de céréales, de muesli, de confiture... pour sauver les matins difficiles où il n'y a plus de pain parce que flemme ou manque d'anticipation pour en faire (ah le pain frais à bord...) – et je fais partie des grognons du matin pour qui une journée ne commence bien qu'avec un petit déjeuner digne de ce nom, après on peut commencer à envisager de réfléchir et de parler ; le yaourt-dessert sucré, aux fruits frais ou en boite ; le yaourt à boire (1 à 2 cuillères de yaourt, rajouter du lait, de l'extrait de vanille et du sucre, et bien mélange dans un shaker) ; les sauces au yaourt salées ou sucrée pour assaisonner sans rajouter trop de gras dans l'assiette. Et l'en cas en pleine nuit, pour cause de quart ou d'insomnie...
Avec un système de fabrication dans une boîte isotherme, c'est extrêmement facile au mouillage de préparer un grand pot de yaourt qui se conservera plusieurs jours au réfrigérateur.

Technique du bord (parce qu’on est en pays anglo-saxon…)

Nécessite une boîte isotherme pouvant contenir de l'eau bouillante, un grand récipient d'1L avec couvercle, un sachet de ferment lactique + poudre de lait déshydraté, le tout commercialisé dans certains supermarchés.

  • Mélanger dans le récipient le contenu du sachet à 1L d'eau, fermer et bien agiter,
  • Mettre de l'eau bouillante (eau de mer possible) dans la boîte isotherme, positionner le récipient contenant le mélange dans la boïte sur le support,
  • Fermer la boîte isotherme et laisser la fermentation se dérouler huit à dix heures sans ouvrir ni bouger,
  • Sortir le récipient de la boite isotherme et mettre au réfrigérateur. Fini.

Le yaourt se conserve jusqu'à 15 jours au réfrigérateur.

Les marques commerciales

La boîte isotherme et les récipients adaptés (1L et 300mL) en plastique ainsi que les sachets de ferment lactique se trouvent en supermarché dans les pays anglo-saxons du Pacifique et en Nouvelle Calédonie (ailleurs, je ne sais pas...)
Easiyo: les ferments lactiques sont classiques : Lactobacillus bulgaricus, Streptococcus thermophilus, Lactobacillus acidophilus
Hansells: on trouve en plus de ces trois souches bactériennes une quatrième souche de Bifidus, connue pour améliorer le transit intestinal.

Les avantage du système

  • Ca marche à tous les coups pour faire un yaourt qui prend bien
  • Pas besoin d'électricité (très très intéressant...)
  • Les sachets non-ouverts de ferment se conservent plusieurs mois dans un endroit pas top chaud
  • Possibilité de "tirer" sur la réserve de ferment lactique en mettant 4 bonnes cuillères à soupe de ferment dans un litre de lait, au lieu d'un sachet entier dans un litre d'eau. Très utile quand le premier magasin est à des jours (voire des semaines) de nav’ et qu'on n'a pas très bien calculé la quantité de sachets de ferment lactique pour satisfaire les besoins et les envies…
  • Réduction de la place nécessaire dans le réfrigérateur grâce au format allongé du récipient d'un litre, bien adapté à nos petits réfrigérateurs de bateau s'ouvrant sur le haut et … réduction du volume des poubelles (adieu les petits pots de yaourts dans leurs volumineux emballages).

 

Voili voila, facile d’avoir un produit laitier frais, bonne source de calcium afin de garder des os en bonne santé, aux multiples utilisations, et pas trop gras, contrairement aux fromages.  

Note du jour : voilà 6 semaines que nous sommes dans des petites îles et la consommation de yaourt a augmenté en flèche au fur et à mesure que les autres produits disparaissaient dans nos gosiers (plus de crudités, de fruits frais, plus de fromage, de viande ni de charcuterie, de biscuits et autres desserts…un petit retour à la civilisation va bientôt s’imposer).

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Rouge Nicolas
    • 1. Rouge Nicolas Le 15/09/2021
    Bonjour,

    Merci beaucoup pour toutes ces informations très intéressantes. Vous dites qu'il faut faire les yaourts au mouillage, mais si vous naviguez et que le bateau gite un peu est - ce possible de faire des yaourts ?
    Merci beaucoup pour votre retour et meilleures salutations de la Suisse

Ajouter un commentaire