Activité physique et santé

Le voilier est un espace restreint : quelques pas en avant, quelques pas en arrière, un ou deux sur le côté et voilà, le tour du propriétaire est fait ; on fait beaucoup moins de pas chaque jour dans un voilier que dans un logement à terre et mine de rien, les muscles travaillent très (trop !) peu si on ne sort pas de sa grotte aux escales...pour diverses raisons... très mauvais temps pour utiliser l'annexe, impossibilité d'accoster, une foule de chose à entretenir à bord ou tout simplement le plaisir de rester tranquillement chez soi. L'activité musculaire peut devenir tellement réduite qu'à moyen terme, des effets deviennent sensibles sur la santé.

L’activité physique maintient la masse musculaire

Cela semble logique et effectivement, les muscles qui travaillent peu ont tendance à s'atrophier en perdant en volume, en puissance et en force. Le phénomène s'accroit avec l'âge car le tissu musculaire est progressivement remplacé par du tissu conjonctif qui n'a aucune des propriétés du muscle : ni contractile, ni souple. L'activité musculaire régulière d'une part conserve le potentiel musculaire – et on en a besoin en navigation, entre autres- et d'autre part retarde la perte de puissance due au vieillissement.

L’activité physique renforce la densité des os

Les muscles s'insèrent sur les os par les tendons ; lorsqu'un muscle fonctionne, il tire sur ses tendons et sur l'os qui se remodèle et se renforce au point d'insertion des tendons. Ainsi l'activité musculaire est un des facteurs qui maintient voire accroit la densité des os, leur solidité et leur résistance aux traumatismes. Elle s'oppose à l'apparition de l'ostéoporose (perte de densité osseuse) favorisée par le vieillissement, la ménopause pour les femmes et les adeptes du tabac et de consommations excessives de café ou d'alcool.

L’activité physique favorise la circulation veineuse et le cœur

La circulation sanguine dans les veines des jambes dépend quasi-entièrement du travail des muscles qui les entourent aussi les séances « repos intensif à bord », assis, couché, surtout sans trop bouger favorisent la stagnation du sang dans les veines des jambes. Conséquence ? Une coagulation possible du sang dans une veine et la migration du caillot de sang vers un vaisseau plus étroit qu'il bouche : c'est ainsi qu'apparaissent les problèmes cardiaques (angine de poitrine ou infarctus), cérébral (accident vasculaire cérébral) ou circulatoire (artère d'une jambe bouchée). Un seul moyen pour favoriser la circulation veineuse : marcher, faire travailler ses jambes, ne pas rester des heures dans la même position !
Le ur quant à lui se fatigue moins lorsqu'on pratique régulièrement une activité physique : au repos, il bat moins vite et il devient plus performant lorsqu'on lui demande des efforts plus intenses, par exemple en navigation.

L’activité physique améliore la respiration, la digestion et le système nerveux

La ventilation pulmonaire devient plus efficace lorsque l'on pratique régulièrement une activité physique : on respire plus profondément ce qui favorise l'oxygénation du sang et des organes.
Constipé ? Un soucis fréquent en bateau et un moyen simple pour en finir : faire travailler tous les jours et de quelque façon que ce soit ses abdominaux, ces muscles qui maintiennent les intestins dans la cavité abdominale (on pensera aussi à boire suffisamment et à introduire des fibres dans l'alimentation).
Des effets positifs sur l'équilibre et la coordination des mouvements sont relevés lorsqu'une activité physique est pratiquée régulièrement. Et pour ceux qui ont du mal à avoir un sommeil réparateur, faire une activité physique pas trop violente ni trop proche du moment du coucher fatigue, favorise l'endormissement et le sommeil.

Profitons donc des escales pour sortir un maximum, marcher en ville ou en pleine nature, courir, nager... ou si on est bloqué à bord plusieurs jours de suite- parce que le débarquement est impossible ou que l'on est confiné à bord à cause du covid19- faire de l'entretien musculaire le plus régulièrement possible. Le plan "CCC" (cockpit-carré-couchette) n'est pas ce qu'on fait de mieux en matière de santé!
 

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire