A quoi nous servent les vitamines?

Quels sont les rôles des 13 vitamines dont notre corps a besoin pour survivre et vivre? Commençons par un petit quizz :
- quelle vitamine est associée au scorbut ?
-de quelle vitamine dépend notre bonne vision ?
Vous avez répondu C et A, bien. Quels autres rôles pouvez-vous citer ? Antioxydant ? Oui... pour quelles vitamines? Os solides ? Certes .... Là clairement ça devient plus technique et nous allons nous pencher sur les rôles moins connus des 13 vitamines indispensables à l'Homme.

Vitamines et enzymes

Les enzymes sont les molécules assurant toutes les réactions biochimiques dans notre corps : réaction du métabolisme, de la croissance, de la reproduction. Elles accélèrent les réactions qui sinon prendraient beaucoup plus de temps. Par exemple et pour n'en citer qu'un : digérer l'amidon du pain avec une enzyme est quasi-instantané ; sans enzyme, cela est possible mais en une centaine d'années... ce qui n'est pas compatible avec notre durée de vie!
De nombreuses enzymes, jouant des rôles très diversifiés dans le fonctionnement cellulaire, ont besoin de s'associer à une vitamine pour être actives (la vitamine est alors appelée « co-enzyme ») c'est pourquoi certaines vitamines sont indispensables pour réaliser des fonctions très différentes dans notre organisme. 

Les 13 vitamines

  • Vitamine C = acide ascorbique

Synonyme de « force », cette vitamine protège l'organisme en étant un antioxydant et en améliorant la résistance aux infections virales et bactériennes. Elle intervient dans le métabolisme énergétique en favorisant l'utilisation cellulaire des lipides et des glucides de réserves (graisse et glycogène du foie) et dans la production de collagène, une protéine qui structure la peau et les os.
En cas de carence grave, le scorbut apparait : lésions de la peau, fragilité des capillaires sanguins, « gencives pourries », perte de force. Mais on a peu de risque actuellement d'en souffrir dans nos sociétés. Sans atteindre le stade de carence, un déficit en vitamine C serait associé à un risque accru de cancer et de maladies cardiovasculaires.
On conseille d'augmenter les apports pour les personnes âgées et les fumeurs.

  • Vitamine B1 = thiamine

« Tonique », la vitamine B1 est indispensable à la production d'énergie par les cellules en particulier nerveuses et musculaires (par glycolyse aérobie) et à la synthèse des acides gras.
Une carence grave engendre le béribéri caractérisé par un ralentissement du rythme cardiaque, des atteintes des nerfs, diarrhées, perte d'appétit, fatigue, et retard de croissance chez les enfants.

  • Vitamine B2 = riboflavine

La vitamine B2 intervient dans le métabolisme des protides : elle favorise la synthèse des protéines et la croissance, prévient la perte d'acides aminés.

  • Vitamine B3 = niacine

La vitamine B3 joue un rôle fondamental dans toutes les réactions de production ou de stockage de l'énergie dans notre corps.
Une carence grave entraîne la pellagre, maladie dont les symptômes se résument par « 3D » : Dermite (une atteinte de la peau), Diarrhée et Démence.

  • Vitamine B5 = acide pantothénique

Cette vitamine intervient à tous les niveaux dans les réactions cellulaires de fabrication et de dégradation de molécules. Autrement dit, l'ensemble du métabolisme, donc le fonctionnement des cellules, s'arrête sans vitamine B5.
Pour information, la vitamine B5 est prescrite à forte dose pour le traitement de la chute de cheveux...

  • Vitamine B6= pyridoxine

La vitamine B6 intervient dans la fabrication cellulaire de trois composés différents : les protéines, les neuromédiateurs et l'hème, composant central de l'hémoglobine. D'où son importance respectivement pour les muscles, la communication nerveuse et le transport de l'oxygène dans le sang.

  • Vitamine B8 = H = biotine

La vitamine B8 est également indispensable dans des synthèses moléculaires : synthèse des acides gras, du glucose dans le foie, ainsi que de l'hème. Elle favorise ainsi la construction des membranes cellulaires, la mise à disposition d'énergie sous forme de glucose pour les cellules et le transport de l'oxygène entre les poumons et les cellules.

  • Vitamine B9 = acide folique

La vitamine B9 est indispensable pour l'ADN : aussi bien pour le fabriquer, pour le protéger, le réparer en cas de mutation (ce qui se produit naturellement, de façon aléatoire et pas obligatoirement sous l'effet de facteurs mutagènes) et pour réguler son expression cellulaire.
Une carence en vitamine B9 affecte tous les éléments sanguins dont les taux diminuent : les globules rouges (moins d'oxygène transporté donc fatigue), les globules blancs (donc immunité moins efficace) et les plaquettes (le sang coagule moins bien). On relève également des troubles nerveux. Un taux faible de vitamine B9 serait associé à un risque d'ostéoporose.

  • Vitamine B12 = cobalamine

Comme la vitamine B9, la vitamine B12 est essentielle à la synthèse de l'ADN. Elle favorise la maturation des globules rouges et l'efficacité de l'immunité.

  • Vitamine A et carotènes

La vitamine A (d'origine animale) et les carotènes (d'origine végétale) sont les vitamines de la vision crépusculaire, celle qui nous permet de « bien » voir dans des éclairements faibles.
Outre ce rôle dans la vision, ces molécules sont indispensables à la croissance des os, au développement, à la reproduction et à la protection de l'organisme contre les infections (elles favorisent les défenses immunitaires) et les radicaux libres (elles ont des propriétés antioxydantes).

  • Vitamine E= alpha-tocophérol

La vitamine E est un antioxydant majeur, dont les effets sont potentialisés par la vitamine C ( la vitamine C régénère la forme active de la vitamine E) aussi on obtient de meilleurs résultats antioxydants quand les deux vitamines sont présentes ensemble et en quantité suffisante dans l'organisme. Mais pas seulement ! Grace à la vitamine E, l'immunité se maintient, la production cellulaire d'énergie augmente, l'inflammation diminue ainsi que le risque de thrombose ( quand un caillot de sang se forme dans un vaisseau sans nécessité).

  • Vitamine D = calciférol

Son rôle le plus connu est de favoriser la formation du tissu osseux : c'est un rôle indirect car la vitamine D permet avant tout d'absorber le calcium alimentaire qui une fois passé de l'intestin dans le sang, pourra être minéralisé dans le tissu osseux. Une carence en vitamine D chez l'enfant empêche la croissance harmonieuse (rachitisme) et chez l'adulte déminéralise les os (ostéomalacie). Citons également son importance dans la régulation de synthèse d'hormones comme l'insuline.

  • Vitamine K = phylloquinone

La vitamine K est protectrice : elle évite de se vider de son sang en cas de blessure. En effet, c'est une des molécules qui active les réactions en cascade aboutissant à la coagulation du sang lorsqu'il y a une lésion.

Bilan

Pour schématiser, les rôles des vitamines sont d’intervenir dans les fonctions suivantes :

-le métabolisme énergétique (C, B1, B3, B5, B8, E),

-la croissance et la solidité des os et des tissus (C, B2, B3, b5, B6, A et D),

-l’oxygénation des organes (B6, B8, B9, B12),

-la communication nerveuse (B6),

-la vision (A)

-la protection de l’organisme par leur pouvoir antioxydant (C, E, A), par leur action dans l’immunité ( C, B9, B12, A et E) et la coagulation du sang ( B9 et K)

-la reproduction (A).

Comme nous le constatons, plusieurs vitamines peuvent partager un même rôle mais cela ne veut pas dire pour autant qu’une vitamine peut en remplacer une autre dans le fonctionnement de notre organisme car elles agissent par l’intermédiaire d’enzymes ou de mécanismes différents.
Les 13 vitamines sont toutes indispensables et doivent toutes être apportées par l’alimentation.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire